Myopie

Définition

Œil dans lequel les rayons de lumière sont focalisés avant la rétine

Cause ?

L’œil est trop long

Mesure ?

En dioptries, ce qui correspond à la puissance du verre correcteur. Les myopies sont « faibles » ( –0,25 et –3 dioptries), « moyennes » (–3 à –6) et « fortes » (–6 à –30)

Conséquences ?

La vision de près est nette, la vision de loin est trouble :

  • 1 dioptrie fait chuter l’acuité visuelle sans lunettes à 6/10ème ; 2 dioptries à 3/10ème ; 3 dioptries à 1/10ème ; au délà des 3 dioptries à moins de 1/10ème

Fréquence ?

30% de la population

La myopie peut-elle s’associer à d’autres défauts optiques ?

Oui, à l’astigmatisme et à la presbytie. Notamment, la myopie n’empêche pas l’installation de la presbytie.

Quelles sont les possibilités chirurgicales de correction de la myopie ?

Le LASIK  (technique la plus utilisée) :

  • Le but du LASIK est de modifier la courbure de la cornée, en l’aplatissant, afin que les rayons de lumière se focalisent sur la rétine
  • Le LASIK corrige les myopies entre –0,5 et – 9 dioptries (et jusqu’à 12 dioptries dans certaines conditions ; indication estimative)
 

Les lentilles intra-oculaires

  • Le but est de changer la puissance optique de l’œil, en rajoutant une lentille fixe
  • Sont indiquées pour les fortes myopies, au delà de 9 –12 dioptries (indication estimative)

 

Chirurgie du cristallin

  • Indication : quand la myopie est associée à la cataracte
  • But : adapter la puissance du cristallin artificiel afin d’éliminer la myopie

La myopie peut-elle s’associer à d’autres défauts optiques ?

Si d’autres défauts optiques s’associent à la myopie, ils peuvent, le plus souvent, être traités en même temps que la chirurgie de la myopie