Astigmatime

Définition de l'astigmatisme

Trouble de la vision dû le plus souvent à un défaut de courbure de la cornée. (Astigmatisme cornéen)

Au lieu d’être sphérique, la cornée astigmate n’a pas la même courbure partout (comme un ballon de rugby). Cette irrégularité altère la vision.

L’astigmatisme n’évolue généralement pas dans le temps, contrairement à la myopie et l’hypermétropie.

Causes ?

  • La cornée astigmate possède 2 rayons de courbure différents perpendiculaires. 
  • Ces 2 rayons de courbures différents génèrent 2 puissances optique différentes au plan cornéen. 
  • De fait, les rayons de lumières qui traversent une cornée astigmate se focalisent en deux points différents, plus ou moins éloigné de la rétine selon le degré d’astigmatisme.

Fréquence ?

Quasiment universel, à des degrés divers

L’astigmatisme est physiologique (normal) jusqu’à 0,50 dioptries.

Nous sommes tous astigmates ; la baisse de vision apparait quand l’astigmatisme dépasse 0,75 dioptries.

Conséquences ?

La vision est floue aussi bien de loin que de près.
L’astigmatisme provoque une confusion entre les lignes verticales, les lignes obliques et les lignes horizontales.

Comment le mesure-t-on ?

  • En dioptries, ce qui correspond à la puissance du verre correcteur pour refocaliser la lumière sur la rétine.
  • L’astigmatisme fait appel à la notion d’Axe : il s’agit du méridien le plus bombé ou le plus plat (exprimé en degrés) : par exemple – 1 à 75°

L'astigmatisme peut-elle s’associer à d’autres défauts optiques ?

Oui, à tous : myopie, hypermétropie, presbytie .

Quel est le principe de la chirurgie de l'astigmatisme?

La chirurgie de l’astigmatisme est courante, car ce défaut de vision est très fréquent, le plus souvent associé à la myopie ou l’hypermétropie. 

La correction de l’astigmatisme est plus délicate car la correction optique doit être bien alignée selon l’axe des méridiens de la cornée. 

La chirurgie de l’astigmatisme doit permettre de diminuer la puissance optique du méridien cornéen le plus cambré (le plus puissant). 

Pour cela, il existe 3 possibilités: 

– réduire la puissance optique du méridien cornéen directement (traitement laser)  

– réduire la puissance optique de ce méridien au niveau du cristallin en le remplaçant par une lentille intra-oculaire ( cristallin artificiel) torique. 

– réduire la puissance optique en rajoutant une lentille intra-oculaire à cylindre (axe) de puissance négative entre la cornée et le cristallin.

Le choix entre ces 3 possibilités dépend de l’âge du patient, du degré d’astigmatisme, de l’existence d’une cataracte, de l’épaisseur de la cornée et de nombreux paramètres biométriques de l’oeil à opérer.

Quelles sont les possibilités chirurgicales de correction de l'astigmatisme ?

Le LASER EXCIMER : LASIK  (technique la plus utilisée) ou PKR 

– Régularisation de la courbure cornéenne à l’aide du laser Excimer (LASIK ou PKR). La reconnaissance irienne permet d’aligner précisément la photo-ablation sur l’axe de l’astigmatisme.

Les lentilles intra-oculaires ou implants phakes

Chirurgie du cristallin

– En chirurgie de la cataracte ou du cristallin clair : utilisation d’implants toriques ou cristallins artificiels toriques positionnés pendant l’opération sur l’axe de l’astigmatisme à corriger. 

Peut-on corriger l'astigmatisme s'il existe un autre défaut de vision?

L’astigmatisme pur est rare. Il s’associe le plus souvent à la myopie ou à l’hypermétropie. 

Ainsi, sa correction se fait en même temps que la correction de l’autre défaut visuel, soit par laser excimer (LASIK ou PKR), soit par lentille intraoculaire torique (qui corrige l’astigmatisme) s’il s’agit d’une chirurgie intra-oculaire.